vendredi 23 septembre 2016

Porcelaine d'Estelle Faye




Synopsis

Chine, vers l’an 200.
Xiao Chen est un comédien errant, jeté sur les routes par un dieu vengeur. Un masque à forme humaine dissimule son faciès de tigre, tandis que son cœur est de porcelaine fêlée. Son voyage va durer plus de mille ans.

Au cours de son périple, il rencontrera Li Mei, une jeune tisseuse, la Belle qui verra en lui plus qu’une Bête. Celle qui, sans doute, saura lui rendre son cœur de chair. Cependant Brume de Rivière, fille-fée jalouse et manipulatrice, intrigue dans l’ombre contre leur bonheur.

Pendant presque quinze siècles, rivalités et amour s’entrecroisent, tissant une histoire de passion, de tendresse et de sacrifice, sur fond de magie et de théâtre.

Mon avis

J'avais très envie de découvrir les écrits d'Estelle Faye. Et après avoir lu sa nouvelle La Suriedad, il me tardait encore plus de découvrir un roman de l'auteur. Surtout que j'avais deux titres en particulier qui m'attirait et ce, aux Moutons électriques. Donc, quand j'ai vu qu'ils faisaient une promo sur Porcelaine en ebook, je n'ai vraiment pas hésité pour me le prendre tellement il me faisait envie et que la couverture est superbe. Comment s'est passée ma lecture?

Très très bien. Ce titre fera sans doute partie de mes top lectures de 2016. J'ai passé un excellent moment et je n'avais qu'une hâte : retrouver les personnages dans cet univers assez poétiquement magique dès que je pouvais.

L'ambiance dépaysage de suite. On est dans un autre pays et donc une autre culture. Sans oublier le changement d'époque. Et rajouté à cela, une atmosphère magique, poétique et foraine. Vous avez le cocktail de cette histoire. Et j'ai vraiment aimé cette ambiance. Elle fait penser à un conte d'un autre temps, mais qui est bien présente et magique.

L'écriture de l'auteur est poétique aussi, addictive. Elle décrit ce qui se passe et c'est assez visuel. Tout se met en image sous vos yeux. Ses descriptions sont suffisantes pour nous plonger dans le décor et l'ambiance. Son imagination sert cette histoire à merveille et j'avais l'impression d'accompagner Xiao, Li Mei, Brume et les autres.

Les personnages sont bien travaillés et sont complexes. Pas de dichotomie présente et les personnages n'en sont que plus attachants et charismatiques. Ils ont leur faiblesse et leur force et cela renforce ce charisme ainsi que l'histoire.

En bref, une histoire superbe, magique avec des personnages charismatiques et attachants. Je n'ai qu'une envie : lire Un éclat de givre de la même auteur qui m'attend dans la PAL. 

Mon avis est assez court et ne rend certainement pas justice à ce superbe titre, mais je n'ai qu'un conseil, découvrez-le vous aussi. Vous aurez aussi des étoiles plein les yeux en le lisant vous aussi (je vous le souhaite en tout cas). Et il est sorti en poche, pas d'excuse donc :)

lundi 12 septembre 2016

C'est lundi, que lisez-vous? 12 septembre 2016





Idée : Mallou
Répertorié chez : Galleane

Qu'est-ce que j'ai lu depuis mon c'est lundi du 22 août 2016?



Que suis-je en train de lire?





Que vais-je lire la semaine qui vient?



Je ne lirais bien sûr pas tout cela sur une semaine, mais cela donne une idée de ce que je vais lire par après. La peinture de sang est le deuxième tome de la Ronce d'Or. Et j'ai envie de relire le tome 7 de Harry Potter ... comme je ne l'ai lu qu'une seule fois.

Et vous, que lisez-vous?

vendredi 9 septembre 2016

Nos âmes jumelles de Samantha Bailly (Nos âmes jumelles, Tome 1)

Lecture commune avec :


Synopsis

L'une est blonde, l'autre brune. L'une solaire et populaire, l'autre timide et solitaire. Sonia dite Yuna écrit pour une association, Trames, qui publie un fanzine. Elle y rencontre Lou-Tiamat, qui s'affirme dans l'art du dessin suite au divorce brutal de ses parents. Leur amitié virtuelle se double d'échanges sur leurs créations et leur vie affective. Jusqu'au jour où les deux jeunes filles se rencontrent un week-end autour d'un projet…

Mon avis

Avec Kika, nous étions curieuses sur ce titre qui a l'air de faire coup de cœur sur coup de cœur. Et puis, c'est une auteur que nous connaissons et dont nous apprécions sa plume. Quoi de plus naturel que de le lire en lecture commune? Comment s'est déroulée ma lecture?

Samantha Bailly ne déroge pas à ses habitudes au niveau de sa plume. Elle écrit bien et arrive à nous emmener dès le début dans sa nouvelle histoire. Elle a une écriture simple et cela correspond bien à la tranche d'âge visé pour ce titre. Mais ... je dois dire que pour le coup, pour moi, c'est peut-être un peu trop simple, trop jeunesse. J'ai l'impression qu'il manque quelque chose, mais je ne saurai pas dire quoi.

Ce titre m'a moins transportée qu'avec Ce qui nous lie. J'avais déjà eu le coup avec Les Stagiaires. Je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur même si j'ai passé un bon moment. Ce n'est pas une déception non plus puisque la lecture est plaisante et que j'ai apprécié suivre certains aspects. Je ne sais pas si je compte poursuivre la saga. Ça sera à voir avec Kika puisque nous avons lu le premier tome ensemble.

J'ai apprécié suivre les personnages et les voir évoluer, mais je ne peux pas dire que je me suis attachée spécialement. J'ai eu une petite préférence pour Lou parce qu'elle est plus dans un fonctionnement comme moi (le talent pour le dessin en moins :p). Sonia avait parfois tendance à m'agacer un peu même si j'ai apprécié sa relation avec son meilleur ami et qu'elle a un comportement plus franc et enthousiaste que Lou. Elle m'a déçue à certains passages. 

J'ai aimé voir leur amitié se développer entre elles, c'est un des aspects les plus plaisants dans l'histoire. Mais j'ai encore plus aimé les suivre dans leur passion, ce qui est aussi un des points forts. Elles y croient, en veulent et voir autant d'envie et de volonté, c'est vraiment plaisant et motivant.

Certains passages m'ont amusés comme le passage à la Japan Expo et la découverte de l'identité d'une certaine personne qui m'a offert la réelle surprise dans l'histoire.

Mais en parlant de Japan Expo, ayant été à plusieurs éditions, je trouve que ça manque un peu d'éléments à ce niveau et au niveau de l'ambiance. Ça a sans doute joué sur mon appréciation, j'en attendais pas mal quand les deux filles parlaient de s'y rendre pour le fanzine. Même si c'est pas grave en soi puisque ce n'est pas le sujet du livre.

Bref, une lecture plaisante mais qui reste avec un goût de trop simple, trop jeunesse pour moi. J'ai l'impression que l'aspect fantastique fonctionne mieux sur moi avec Samantha Bailly. D'ailleurs, j'ai toujours Oraisons dans la PAL et ayant lu le début il y a quelques temps, je sais que quand je vais la reprendre, voire la recommencer à zéro, je vais passer un délicieux moment. Et j'ai grande hâte de pouvoir me caser cette lecture.

dimanche 4 septembre 2016

Book haul - Juin 2016


Il me semble que le mois de juin a été chargé ... et Bragelonne y est pour beaucoup (mais pas que).

Au niveau livres papier


Je n'avais pas prévu La Bibliothèque des coeurs cabossés et l'invention des ailes mais à force de les voir passer sur instagram ... voilà quoi. Le Delphine de Vigan est mon achat saisonnier.

Au niveau ebooks



Et oui, c'est ici que ça fait le plus mal ... La Grosse opération de Bragelonne nous a fait craquer ma soeur et moi (oui, ya des titres que ma soeur a choisi dedans). Puis les promos chez les Indés de l'Imaginaire et Le Chat Noir qui fêtait son anniversaire.

Et dire que la Grosse opération ne se terminait pas le 30 juin 2016 ... vous allez surement voir une suite dans le Book Haul de juillet 2016 ... je dis ça, je dis rien.

Au niveau coloriage

 

J'avais dit que j'arrêtais avec les livres de coloriages? Là, les Disney ce sont des must have ... dur de ne pas les prendre. 

Au niveau magazines


vendredi 2 septembre 2016

Bilan du mois de juin 2016

Et ben ... on dirait qu'on a retrouvé le bilan livresque du mois de juin 2016. Il a dû s'éloigner trop loin avant de retrouver son chemin. :)

Allez ... c'est parti, je vous laisse le découvrir.

Ce que j'ai lu :

http://regardenfant.blogspot.be/2016/07/morwenna-de-jo-walton.htmlhttp://regardenfant.blogspot.be/2016/07/langues-de-vipere-de-sa-william.htmlhttp://regardenfant.blogspot.be/2016/08/mauvais-genre-de-chloe-cruchaudet.html

http://regardenfant.blogspot.be/2016/08/aponi-dobi1.html





Comme d'habitude, vous pouvez avoir mon avis plus complet sur le titre qui vous intéresse en cliquant sur la couverture.

Si je devais choisir un titre ça serait ... et ben le choix est difficile. Je ne me sens pas le courage de choisir. Ils sont vraiment tous différents et ils m'ont tous fait passer un bon moment et chacun à leur façon. Mais puisqu'il faut choisir, j'opterai pour les deux BDs. Oui, je m'offre ce petit écart pour cette fois-ci. Ils abordent tous les deux des thèmes très importants et se basent tous les deux sur des faits réels. Ça me semble donc délicat de choisir entre ces thèmes importants.

J'ai commencé le mois de juillet 2016 avec : 



mercredi 31 août 2016

Aponi d'Obi1


Synopsis

Idaho, décembre 1862, la jeune et naïve Aponi bivouaque entre le camp d’hiver de sa tribu et un village de colons récemment installé. Émerveillée par la nature qui l’entoure, elle ne se soucie guère de la haine que peuvent ressentir les nouveaux occupants de la région. Pourtant, aujourd’hui elle va connaître son premier accrochage avec une bande de jeunes voisins. Mais pour Tom, membre de ce groupe, le comportement de ses camarades envers la fillette le dégoûte. La petite indienne l’intrigue malgré les préjugés de ses amis et de sa famille. Au-delà des différences, il est prêt à tout pour montrer que les colons ne sont pas tous mauvais. L’amitié sera-t-elle plus forte que la haine?

Mon avis

Voici une petite BD que j'ai acquise avec un crowdfunding. J'aimais beaucoup les illustrations : les personnages et les couleurs ainsi que le synopsis qui promettait d'être intéressant. Il me tardait de parcourir cette BD en vrai. Comment s'est passée cette lecture?

J'ai passé un bon moment comme la présentation du titre me le laissait présager. La BD narre l'histoire d'Aponi, une petite indienne qui a vraiment existé et on peut avoir un aperçu de ce qu'il s'est passé en Idaho. C'est déjà intéressant rien que pour l'aspect historique. La gestion de deux cultures proches malgré elles et surtout une à qui on veut forcer d'agir comme l'autre sans tenir compte de son fonctionnement de base.

Mais il n'y a pas que l'aspect historique qui est intéressant. Aponi et Tom sont des enfants attachants. Ils ne sont pas encore touchés par les stéréotypes et les paroles des adultes. Ils font connaissance parce qu'ils en ont envie et s'apprécient grandement. Malgré leurs cultures totalement différentes, ils aiment en apprendre un peu plus sur l'autre. Et cela forme un fameux contraste avec ce qui se passe au point de vue historique et des adultes. Ils vont avoir des barrières dans leur amitié.

Le dessin aide à faire ressortir tout cela. Les illustrations sont superbes et celles des paysages d'autant plus. Je me suis sentie complètement immergée dans l'histoire et dans l'ambiance.

Une ambiance historique qui peut encore être d'actualité, même si ce n'est plus en Idaho avec les indiens et les autres. Beaucoup de tension, une ambiance de guerre plane et malgré tout, ces enfants sentent bon l'espoir et la paix. 

Je ne dirais rien sur la fin si ce n'est qu'elle est pleine d'émotions et de symbolique.


vendredi 26 août 2016

Ces émissions littéraires - Livrés à domicile Mai 2016

Derniers épisodes de la saison 2015/2016.

Émission du 2 mai 2016


Gravesend, Michel Dufranne le décrit comme une petite pépite. Donc, j'imagine que les fans de polar apprécieront de la découvrir. 

La balade des pavés m'a l'air intéressant de par ce qu'il propose, une femme qui ne se sent pas femme et qui va finir par se sentir femme suite à l'annonce de sa maladie (cancer du sein) et des découvertes qu'elle va faire.

Macaroni a l'air d'être une BD touchante entre deux générations différentes avec un vécu totalement différents et qui ne se connaissent pas.

Michel Dufranne met en avant le travail des éditions Walrus sur leur collection Pulp et leurs couvertures. Si je ne connaissais pas l'éditeur et la collection, il m'aurait donné envie. J'en ai un titre dans l'EPAL.

Il nous parle également d'une nouvelle collection aux éditions Weyrich puisque c'est une nouvelle collection pour les adultes qui apprennent le français et pour qu'ils ne doivent pas apprendre forcément avec les livres pour enfants. 

Émission du 9 mai 2016


Le Grand n'importe quoi était la figure imposée de la semaine et vu l'enthousiasme de le lectrice et de deux chroniqueurs, ça donne bien envie de découvrir ce grand n'importe quoi. 

Après avoir lu le premier tome d'Alice au pays des Zombies chez Darkiss, pourquoi pas découvrir Alice au pays des Morts-Vivants?

Martiens, go home ... un classique que la SF qu'il me faut encore découvrir :) Et il a l'air d'être drôle.

Michel Dufranne nous explique que le numérique se met au service des dyslexiques. Si c'est pas une bonne raison pour revoir son avis sur le numérique ça! Sites cités : http://opendyslexic.org/ et http://www.mobidys.com/

Vous pouvez visualiser l'émission ICI.

Émission du 16 mai 2016 : Best of : Fragments de guerre


Ces trois titres paraissent bien intéressants pour plonger dans l'ambiance de la guerre.

Vous pouvez visualiser l'émission ICI.

Émission du 23 mai 2016


La légèreté a déjà été évoqué dans La Grande Librairie et me paraissait déjà intéressant à ce moment, logique de le retrouver dans ma sélection de l'émission. 

Le fantôme de la Mary Céleste a bien été vendu par le chroniqueur. Et Métal était la figure imposée de l'émission. Ils avaient l'air tous enthousiastes et ils m'ont bien communiqué leur enthousiasme :)

Vous pouvez visualiser l'émission ICI.

Et voilà ... la saison est terminée et l'émission devrait reprendre en septembre 2016.