mercredi 23 mai 2018

Bilan du mois de février 2018

Février a été un mois très court qui est passé super vite, mais j'ai quand même eu de bonnes lectures.

Ce que j'ai lu :

https://regardenfant.blogspot.be/2018/05/pieges-de-robert-kirkman-walking-dead.html https://regardenfant.blogspot.be/2018/05/premices-de-lydie-blaizot-larmes-de.html https://regardenfant.blogspot.be/2018/05/smog-of-germania-de-marianne-stern.html

Pour un avis plus détaillé, il faut cliquer sur la couverture du titre qui vous intéresse.

Si je dois choisir un titre ça sera Smog of Germania sans hésiter. Même si les deux autres titres m'ont également fait passer un bon moment. 

Ce que j'ai lu :

- 1 suite de saga : Walking Dead 14
- 2 débuts de sagas : Lames de Cendres et Smog of Germania

J'ai commencé le mois de mars 2018 avec : 


lundi 21 mai 2018

C'est lundi, que lisez-vous? 21 mai 2018

Idée : Mallou
Répertorié chez : Galleane

Qu'ai-je lu la semaine passée?


Que suis-je en train de lire?

J'ai commencé Scents of Orient aujourd'hui. J'espère qu'il sera aussi bien que Smog of Germania

Que vais-je lire la semaine qui vient?


Je ne sais pas si j'aurais le temps, mais si je termine Scents of Orient, cela se jouera peut-être entre :


Et vous, que lisez-vous?

dimanche 20 mai 2018

Smog of Germania de Marianne Stern (Récits du Monde Mécanique, Tome 1)

Synopsis

Germania, début des années 1900, capitale du Reich.
À sa tête, le Kaiser Wilhem, qui se préoccupe davantage de transformer sa cité en quelque chose de grandiose plutôt que de se pencher sur la guerre grondant le long de la frontière française – et pour cause : on dit qu’il n’a plus tous ses esprits. Un smog noir a envahi les rues suite à une industrialisation massive, au sein duquel les assassins sont à l’oeuvre.
Une poursuite infernale s’engage dans les rues et les cieux de Germania le jour où la fille du Kaiser échappe de peu à une tentative de meurtre. Objectif : retrouver les commanditaires. La chose serait bien plus aisée s’il ne s’agissait pas en réalité d’un gigantesque complot, qui se développe dans l’ombre depuis trop longtemps.

Mon avis

J'avais envie de lire un titre aux éditions du Chat Noir et j'ai vu ce titre se déroulant dans un univers Steampunk. Et le steampunk, ça faisait longtemps que je n'en avais plus lu, et voulais retourner dedans. Il fut donc bienvenu. Comment s'est déroulée cette lecture?

Bien. Très bien, même. Dès le départ, je me suis dit que ma lecture était sympa de par l'ambiance, l'univers qui s'en dégage et un personnage qui parait charismatique. La suite m'a confirmé que j'étais en effet bien embarquée dans cette histoire/cet univers.

L'ambiance Steampunk est vraiment bien présente. D'ailleurs, le smog présent m'a fait pensé à un autre univers steampunk : Boneshaker de Cherie Priest (qui est un très bon titre aussi et que je vous recommande vivement). Le smog est bien présent et on a l'impression de le sentir sur soi en même temps que nos personnages. Des inventions sympathiques où il n'y a aucun doute qu'elles soient bien adaptées au genre. Exemples : des rats et des araignées mécaniques (arachnophobes, elles sont en fer mais au moins vous êtes prévenus que vous pouvez en rencontrer, et ce, de manière furtive). Des modes de déplacements adéquats, ... bref du Steampunk, bien présent et du bon.

L'Univers est bien ficelé et pensé. Il peut tout à fait être plausible dans le système Pauvre/Riche.On se sent effectivement dans un univers industrialisé. L'auteur y a cependant ajouté un métier qui entre dans le cadre de son histoire et du Steampunk et j'ai adoré en apprendre et surtout voir ce qui en ressort (cf les inventions évoquées plus haut). Il y a un débordement très ... morbide avec ce métier, malgré tout, mais ça n'empêche pas que celui qui maitrîse l'orfèvrerie sait faire de très belles choses comme des créations très utiles.

On sent que l'auteur a bossé sur l'aspect historique. L'histoire de l'Allemagne et des pays l'entourant. J'ai ressentie du réalisme alors que pas mal d'éléments ont été inventés pour entrer dans le genre SF. Il y a un fond très réaliste pour servir son histoire et son univers.

L'auteur arrive aussi à méler des pirates dans l'histoire avec leur langage maritime. J'ai été ravie de découvrir cet aspect moi qui adore les pirates. Ca ne dénote pas du tout pour moi, cela entre bien dans le cadre de l'histoire, surtout avec le complot et les rebondissements que nous suivons. Je serais bien encore restée en leur compagnie en ce moment.

J'ai parlé de rebondissements, et il y en a. En plus, l'auteur a réussi à me surprendre sur quelques petites choses donc ce n'est pas négligeable. Je ne me suis pas du tout ennuyée une seule seconde pendant ma lecture.

Au niveau des personnages, Viktoria est un peu agacante à suivre : petite fille gâtée et capricieuse qui pense tout savoir de la vie alors qu'elle est dans une petite bulle cocon de par sa situation sociale. Mais au plus elle avance dans l'histoire et dans sa fuite, au plus elle évolue et ouvre les yeux, même si ce n'est pas facile pour elle de découvrir tout ce qu'elle va apprendre. Mais elle est très bien entourée par deux personnages qui sont charismatiques dès le départ. Surtout son protecteur qui se trouve être plus complexe qu'elle ne le pense au départ. Elle apprend donc que les apparences peuvent être trompeuses. Et elle devient à chaque page plus attachante. D'ailleurs, concernant la fin, je suis triste pour elle. Mais l'auteur a trouvé la fin la concernant la plus réaliste même si j'aurai préféré une autre fin pour elle.

Son protecteur est sans doute le personnage que j'ai le plus apprécié : L'Exécuteur (ou Jeremiah) qui est vraiment un individu particulier de par son aspect déjà, mais qui est plus complexe de par son existence et histoire. Et il y a également le Maître-Espion (ouMaxwell), qui suit de très près. L'Exécuteur et le Maître-Espion ont une relation très particulière et complexe. Ils sont agréables à suivre et plein de mystères qui sont dévoilés petit à petit. Cette relation est une grande force pour l'histoire, et c'est ce qui m'amène à penser que ce sont plutôt eux les personnages principaux de la saga et non Viktoria. Sans oublier leur quête personnelle.

En bref, j'ai hâte de plonger dans le tome 2, de retrouver l'univers et de voir ce qui va m'attendre. Est-ce qu'on va y retrouver les mêmes personnages ou quelques uns. La fin suggère peut-être une partie de ceux-ci. A voir donc.

vendredi 18 mai 2018

Book Haul - Février 2018

Février 2018 fut un mois particulier pour moi puisque j'ai accouché. Je n'ai donc pas su m'acheter grand chose. De plus, c'était la Foire du Livre de Bruxelles. N'ayant pas su m'y rendre, j'ai demandé à ma soeur de faire mes achats à ma place.

Au niveau livres papier

Ce sont donc mes achats de la Foire du Livre de Bruxelles, via ma soeur Kika. Merci encore ma zus.
Le Souffle de Midas et Nox sont dédicacés. :)

mercredi 16 mai 2018

Prémices de Lydie Blaizot (Larmes de Cendres, Tome 1)


Synopsis

En Sibérie, Darya Kovalevski, jeune orpheline, est passeuse de drogue pour un ami mafieux. Ce boulot dur et solitaire lui convient parfaitement car, depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents, elle souffre d’une étrange affliction : elle voit les vivants tels qu’ils seront le jour de leur mort. Une épreuve difficile à vivre au quotidien, surtout qu’elle s’accompagne des apparitions fréquentes d’un fantôme dont Darya ne comprend pas le langage. Un jour, son patron lui propose un nouvel emploi : servir de guide à un étranger, Rempert Dal Magro. Dès qu’elle le voit, sa différence saute aux yeux de la jeune fille et amène celui-ci à se confier sur sa situation un peu particulière. Il est un vampire dont l’âge altère son mental. Schizophrène, il a tendance à perdre les pédales et sa mémoire s’efface à un rythme inquiétant. Aujourd’hui proche de la folie et de l’amnésie complète, il veut à tout prix achever des recherches entamées plusieurs années plus tôt pour remédier au problème. Les dernières pièces du puzzle se trouvent en Sibérie et il a besoin de Darya pour les retrouver. Mais la jeune fille ne risque-t-elle pas sa vie avec lui ?

Mon avis

J'ai déjà lu Lydie Blaizot et j'aime beaucoup ce qu'elle imagine comme univers et personnages dans les créatures de la nuit comme les vampires : La Maison de Londres et Ladainian Abernaker, c'est elle! D'ailleurs, ça me rappelle que je dois continuer les aventures de ce cher vampire grognon. Sans oublier que j'ai toujours le recueil de nouvelles à lire dans l'univers de la Maison de Londres aussi. Quand ce titre est apparu aux éditions du Chat Noir, je l'ai presque acheté les yeux fermés. Etant curieuse de découvrir un nouvel univers de l'auteur. Et que dire?

J'ai encore une fois passé un bon moment avec ses vampires. Mais cette fois-ci : cap sur la Sibérie! Ce qui est peu commun pour trouver des vampires. Darya est aussi un personnage peu commun de par sa profession et son physique. 

Concernant la capacité de Darya qu'elle possède depuis la mort de ses parents évoqué dans le synopsis, j'étais curieuse de voir comment cela allait être géré et cela a permis de faire la connaissance avec un personnage mystérieux et que j'ai bien aimé suivre, même si j'aurai voulu en savoir un peu plus. Mais le peu qu'on a était déjà sympa à découvrir. Pour le fait qu'elle voit l'état de mort des gens, c'était intéressant et l'auteur a bien géré cet aspect : ni trop, ni trop peu.

La mythologie vampirique développée par l'auteur est intéressante aussi : vampire, insoumis, ... Et puis, nous avons aussi un vampire différent de ce que l'on peut voir d'habitude puisqu'il est atteint de schizophrénie, comme dit dans le synopsis. Cela permet de ne pas prendre trop confiance envers Rempert qui est quand même un très vieux vampire sous ses airs de gentleman. Cela donne bien envie d'en savoir plus le concernant : sa vie, et comment il en est arrivé là.

D'ailleurs en parlant de schizophrénie, j'ai un petit bémol, le seul d'ailleurs, par rapport à la relation amoureuse qui s'installe dans l'histoire. Je ne la trouve pas très naturelle et trop rapide dans le sens où j'ai l'impression que l'auteur s'est dit que ça serait intéressant d'en mettre une entre les deux personnages pour son histoire. Or, je trouve qu'on aurait pu s'en passer largement. Je veux bien qu'il y ait un rapprochement ou une attirance, mais je trouve ça trop rapide surtout face à un vampire schizo.


Le récit est narré sous différents points de vue. Ce qui donne une dynamique et permet de mieux percevoir ce que chacun fait et quels sont leurs objectifs. Une sorte de compte à rebours/chasse poursuite est lancée puisque certains cherchent/poursuivent une même personne ... et surtout un objet mais pas pour les mêmes raisons forcément. 

Le récit contient de l'action et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Les différents personnages sont intéressants. Ils peuvent paraitre nombreux quand on les découvre (surtout avec l'histoire narrée sous différents points de vue) mais au final, il n'y en a pas tant que ça et ils sont bien intégrés dans l'histoire. Je n'en dis pas plus les concernant ... autant vous laisser les découvrir.

J'ai passé un bon moment pendant cette lecture. L'univers m'a plu, les personnages aussi. Et il me tarde de poursuivre l'aventure avec le tome 2 qui devrait clôre l'histoire puisqu'il s'agit d'un dyptique. 

lundi 14 mai 2018

C'est lundi, que lisez-vous? 14 mai 2018

Idée : Mallou
Répertorié chez : Galleane

Qu'ai-je lu la semaine passée?


L'Homme étant en congé la semaine passée, je n'ai pas su avancer à mon rythme (déjà pas très rapide lol)

Que suis-je en train de lire?


Votre bébé de 1 jour à 1 an se lira sans doute au rythme d'évolution de bébé ... sauf si ça se lit vraiment bien.

Que vais-je lire la semaine qui vient?



Et vous? Que lisez-vous?

dimanche 13 mai 2018

Ces émissions littéraires - Livrés à Domicile Février 2018

Petit mois, mais pas moins de tentations ...

Emission du 5 février 2018

Auteur invité : Stefan Liberski - La Cité des Femmes
Lecteur :Matthieu
Replay : ICI

Michel nous présente Tuff de Paul Beatty dans sa rubrique Mauvais genre et il donne bien envie d'en savoir plus.

Pour sa rubrique numérique : Formule Dufranne => Il nous présente les livres populaires sur le web.
Pierre Lemaitre : Couleurs de l'incendie => fait l'unanimité
Paul Auster : 4321 => fait débat

Un jardin de Sable de Carl Thompson
Taqawan d'Eric Plamondon
Juste après la vague de Sandrine Collette
Simple Mortelle de Lilian Bathelot

Mauvais plan sur la comète de Jean-Charles Chapuzet, Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson et Les Vacances du Petit Renard d'Arthur Cahn. Je pense que je choisirais Les vacances du petit renard et c'est juste parce qu'il faut en choisir un.

Prière pour ceux qui ne sont rien de Jerry Wilson, Coupez de Cameron McCabe et Ariane de Myriam Leroy. Je pense que je choisirais Ariane car elle pourrait me surprendre et elle est belge.

Emission du 12 février 2018

Auteur invité : Sébastien Ministru - Apprendre à lire
Lectrice : Danièle
Replay : ICI

Michel nous présente une dystopie où les femmes prennent le pouvoir avec : "Le Pouvoir" de Naomie Alderman. Et il donne bien envie, il faut l'avouer.

Apprendre à lire a l'air intéressant dans le lien entre un père et son fils et vice-versa. 

Michel nous présente le site librairienumeriqueafricaine.com où on peut trouver des ebooks et des livres audio africains.

Comme un chef d'Aurélia Aurita et Benoît Peeters, La famille Winter de Clifford Jackman et Il est toujours minuit quelque part de Cédric Lalaury. Je pense que j'aurai choisi La Famille Winter car c''est un wenstern et je n'en ai pas encore vraiment lu alors que c'est un genre qui m'attire.

Un jardin de Sable de Carl Thompson, L'Histoire de la Bergère de Léo Barde et Konbini de Sayaka Murata. Je pense que je choisirais Konbini car Thierry dit que c'est tout ce qui est le Japon.


Emission du 19 février 2018

Best Of - Quelles "nouvelles" du monde
Replay : ICI

1. La vie par effraction - Jacinthe Mazzocchetti
Lecteur : David

2. Etranger dans le mariage - Emir Kusturica
Lecteur : Mathias


Mathias parle d'une nouvelle qui est plus magie noire alors que les autres sont très réalistes.

3. Les couplets - Claire Castillon
Lectrice : Mélanie
Il me semble que j'avais déjà vu cette auteur dans l'émission car elle me dit quelque chose. Son recueil a l'air basé sur les femmes, mais Thierry confirme qu'en tant qu'hommes il y a trouvé son compte aussi.

Emission du 26 février 2018

Auteur invité : Philippe Delerm - Et vous avez eu beau temps? La perfidie ordinaire des petites phrases
Lecteur : Claude
Replay : ICI

La figure imposée "La Débâcle" de Lize Spit est un livre intriguant. De plus, il est écrit par une belge, une flamande. La couverture est interpellante aussi. 

Thierry présente une DB dystopie qui a l'air pas mal dans l'histoire et le dessin : La tomate d'Anne-Laure Reboul & Régis Penet.

Michel nous parle de la plateforme www.lisez.com. On y retrouve toutes les nouveautés de chez éditis (10/18, Robert Laffont, ...) et on y retrouvera + d'audiolivres aussi.

La méthode Sisik de Laurent Graff, Feu Follet de Patricia Melo et Les Danois de Clarke. Je pense que j'aurais du mal à choisir entre les 3 tellement ils ont l'air bien. Donc, je prends les 3 (soyons fous!)

Chanson de la ville silencieuse d'Olivier Adam, 492 Confessions d'un tueur à gages de Klester Cavalcanti et Et plus si affinités de Sara Barnard. Je pense que je choisirais Et plus si affinités.